Qu’est-ce qu’est réellement l’achat local?

 

Le terme « achat local » est sur toutes les lèvres depuis quelques années. On nous vante son importance, mais savons-nous réellement en quoi il consiste? Favoriser le commerce local, c’est aider l’économie d’ici en choisissant des produits canadiens, québécois, et plus particulièrement, en faisant nos emplettes chez nos commerçants régionaux. Les adeptes de l’achat local s’identifient comme des locavores (lisez notre article sur le sujet juste ici). Vos habitudes de consommation incluent-elles l’achat local?

 

L’achat local et l’alimentation

 

L’achat local est surtout connu dans le secteur de l’alimentation. Depuis plusieurs années, les efforts marketing d’organisations comme Les Fromages d’ici ou Les Producteurs de Lait du Québec nous sensibilisent à l’importance de consommer des produits québécois. Le problème n’est pas le manque de choix : c’est souvent une absence de connaissances de la part du consommateur.

 

Oui, c’est mieux pour le roulement économique d’ici d’acheter des fraises du Québec plutôt que des fraises de la Californie (et on ne parle pas du goût!). Mais il est d’autant plus préférable d’acheter ces fraises du Québec chez votre producteur local ou encore, à son kiosque du marché public.

 

Pourquoi?

 

Pour encourager directement les artisans de votre région. Ils travaillent de longues heures pour offrir des produits de grande qualité aux consommateurs. Vous verrez que les liens se créent facilement avec vos producteurs locaux, et vous tiendrez mordicus à faire le détour nécessaire pour vous procurer leurs produits.

 

Il y a beaucoup plus que l’alimentation

 

Cependant, il n’y a pas que dans l’alimentation qu’on peut favoriser les produits d’ici. Les secteurs de la mode, des articles de sport et de plein air, du meuble et de l’alcool ont tous des équivalents locaux faciles à trouver. 

 

Qu’est-ce que l’achat local outre l’alimentation?

 

Nous vous proposons quelques exemples :

 

  • Priorisez les boutiques de vêtements de votre quartier à des chaînes américaines qui produisent leurs vêtements en Asie.

 

  • Achetez des meubles de compagnies québécoises plutôt que des meubles suédois.

 

  • Choisissez de l’alcool d’ici comme des bières de microbrasserie ou des alcools forts plutôt que leurs équivalents qui proviennent de l’extérieur de nos frontières.

 

  • Choisissez un papier hygiénique québécois fabriqué à partir de matières recyclées.

 

Vous avez là quelques pistes pour changer vos habitudes de consommation afin de favoriser l’achat local.

 

En plus d’être écologique, le commerce local permet aux entreprises de garder leur production ici. Ça aide les différents secteurs à créer des emplois de qualité pour les québécois plutôt que de migrer leurs opérations ailleurs où les coûts de production sont plus petits (comme en Chine).

 

Pour conclure et pour simplifier le terme au maximum, acheter local, c’est prioriser les commerces de votre quartier plutôt que les grandes surfaces américaines ou les sites internet comme Amazon et eBay. C’est choisir les logos qui stipulent que le produit a été conçu ici. C’est surtout, prendre plaisir à découvrir toutes les richesses dans les produits québécois.

 

Téléchargez Locali-T, l’application qui vous aide à acheter local!